Originaire de Grenoble, Geneviève Vidal-de Guillebon habite près de Lyon.

Lyon, elle a adopté cette ville secrète aux deux fleuves, recélant d'inestimables trésors d'histoire et de culture ; elle se sent petite-fille de Louise Labé.
Elle aime ce terreau poétique, où fleurit l'association Poésie-Rencontres, depuis 1980, creuset d'amitiés fortes avec d'autres poètes (Jacques Imbert, Pierre Ceysson, Pierre Piovésan, Jacqueline Merville, Manuel Van Thienen, Marc Porcu, Anne Guerrant, Mohammed El Amraoui, Chantal Ravel, Marie-Ange Sébasti, Michel Bret, André Martinat), de rencontres-lectures mémorables avec nombre d'auteurs importants de la poésie (Chédid, Guillevic, Senghor, Juliet, Montmaneix, Salager, Adonis, Velter, Lacarrière, et tant d'autres !), et de la revue Les Cahiers de Poésie-Rencontres où elle est fort active.


Lyon, découverte lors de ses années d'étudiante en philosophie, lui offrit deux maîtres d'exception, Henri Maldiney et Gilles Deleuze. Pourvue de l'agrégation, elle exerça dans le Béarn, puis à Alger, ensuite à l' Ecole Normale d'Instituteurs de Lyon enfin dans le second degré. Les lycées Charlie Chaplin de Décines, puis Condorcet de Saint-Priest lui permirent de déployer sa créativité, face à un public multiculturel chaleureux, avec des équipes éducatives de pointe.

Lyon a inspiré à l'auteur un poème Lyon, jardin des sagesses.

De Lyon, elle s'échappe souvent vers le ski, la montagne, la randonnée, les treks, les voyages, avec Michel Vidal, son mari, ingénieur, marcheur, alpiniste et photographe ; Afghanistan, Afrique du Nord, Syrie, Sahara, Mali, Népal, Inde, Tibet, Iran. La découverte des paysages et des cultures les conduit tous deux à chercher les lieux où souffle l'esprit …

Le parcours poétique de Geneviève Vidal-de Guillebon l'amène de plus en plus à travailler en synergie avec des musiciens, des danseurs et des plasticiens.
 
 

© photographie Michel Vidal